AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

le forum ferme ses portes, merci à ceux qui ont contribué à le faire marcher un petit moment ❤
il sera sûrement recyclé à d'autres fins, si jamais une idée lumineuse me vient héhé!

Partagez | 
 

 boue + daim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


MESSAGES : 217
ARRIVÉE : 18/01/2016
MATRICULE #ST5211


MessageSujet: boue + daim   Dim 7 Fév - 17:23

Elsie ne comprend pas pourquoi il s'obstine à la suivre. Elle a dit non, pourtant. Pas besoin de la raccompagner, elle est grande, elle n'a pas bu tant que ça, y a pas de danger. Mais non, il ne comprend pas. Ari est là, collé à ses basques, insistant comme un gentleman pour la raccompagner jusqu'à son palace.  « Un vrai gentleman, au moins, m'aurait ramenée en limousine. Ou aurait au moins appelé un taxi, dans la mesure de tes moyens. » lâche-t-elle à un moment donné, peu après le départ de la Mouette qui Fume. […] La nuit les enveloppe, les entoure, terrifie Elsie qui fixe ses chaussures en daim d'un air fort intéressé pour ne pas avoir à regarder l'orée de la forêt qui encadre la route de terre sur laquelle elle a l'impression de marcher depuis une éternité. Et l'autre est toujours là, derrière elle. Quelque part, ça a le don de la rassurer. Elle n'est pas complètement seule, sur ce chemin boueux, au beau milieu de la nuit. Il est là pour la protéger. Ou en tout cas, pour servir de bouclier quand elle prendra ses jambes à son cou pour sauver sa vie. L'espace d'un instant, Elsie se demande si Ari regarde ses fesses de temps en temps. Alors elle s'applique à marcher comme si la route était un podium. Elle ferait pâlir de jalousie les mannequins de Victoria Secrets.  « T'as pas des trucs à faire dans le sens inverse ? Comme harceler d'autres filles ? » demande-t-elle sans méchanceté en sortant son miroir de poche pour observer son maquillage. Comme il fait nuit, Elsie ne voit rien, grogne et le range. Sans doute demandera-t-elle à papa et maman de lui en acheter un qui fait de la lumière, et de lui envoyer dans le prochain colis.  « Tu dois bien avoir des amis, quelque part. Non, pas d'amis ? » Elle croise les bras sur sa poitrine et se risque à jeter un coup d'oeil en arrière, dans sa direction. Son ventre se serre, et elle reprend sa route d'un pas déterminé.  « C'est sûr qu'en suivant les gens comme ça, tu dois foutre la trouille à tout le monde. » Elsie décide de se taire. Parce qu'elle n'est pas foncièrement mauvaise, et qu'elle sait que certains ont des vies plus compliquées que d'autre. Son histoire à lui ne la regarde pas. Il a peut-être ses raisons d'agir comme ça. Ou Ari est peut-être tout simplement un psychopathe, et elle est dans de beaux draps. Elle se demande si elle ne devrait pas envoyer un sms à Tori pour prévenir sa sœur qu'elle a une chance sur deux de revenir en vie. Ou peut-être moins.  « Est-ce que je vais arriver à Galilée en vie ou tu vas me poignarder dans un coin ? » s'assure Elsie en sortant son tube de gloss pour le coller à ses lèvres pulpeuses, histoire de se donner bonne conscience. Quitte à mourir ce soir, autant mourir un peu jolie.

_________________
why is the world broken now?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


MessageSujet: Re: boue + daim   Lun 8 Fév - 18:36

« Laisse-moi te raccompagner, il dit avec un éclat de malice dans la voix. » Castelfort est un endroit ridiculement exigü, et Rivemorte trop peu habitée. Il n'y a pas tout à fait la place pour qu'un type comme Aristide et une fille comme Elsie coexistent sans jamais se heurter. Ce soir-là, leurs chemins convergent pour se moquer d'eux. Et, surpris par la coïncidence mais cependant ravi d'avoir de quoi se divertir, il emprunte son sillage et la poursuit, trottinant dans ses pas, elle sur le trottoir et lui sur la chaussée - dans le caniveau serait plus juste, d'autant que c'est parfaitement intentionnel. « Quoi que... on doit dire escorter, dans ton milieu, c'est ça ? » Sa lèvre se fend d'un sourire et, malgré les répliques acides, il ne relâche pas l'allure. Elle ne le sème pas non plus.

Il fait terriblement sombre. A la différence d'Elsie, Ari prête une attention acérée aux alentours. Tous les dix mètres, il se forge un repère mental de l'endroit où ils sont et de la direction dans laquelle ils s'enfoncent. L'unique route, qui fend la forêt à la résidence universitaire, ne laisse pas place à l'initiative. Ça ne l'empêche pas de s'attarder sur un virage appuyé, ou une clairière lointaine, baignée par la pénombre nocturne. Pour le moment, Aristide sait très bien où ils sont et combien le reste du voyage sera long. Il faut dire que certains ne sont pas exactement équipés comme il faudrait... « A la naissance, on vous demande pas de choisir entre avoir le droit de vous habiller n'importe comment et faire la langue-de-pute ? » Elle s'est tournée vers lui alors il fanfaronne, un sourire impossible à déchiffrer dans l'obscurité mais criant dans son timbre : « Toujours là ! » On n'entend qu'eux. Les bois pullulent de bruits, du frôlement des feuilles, jusqu'au haut dans la cime, aux jappements animaux. Pourtant, ce sont les voix, nettement humaines, qui éclatent dans le noir et dans le silence, et les bruits de pas qui assomment la terre humide. Rapidement, Aristide extirpe son téléphone portable et, sans faire de commentaire sur l'heure avancée, le range et la rattrape. « Je poignarde pas les filles de bourge, il ricane en parvenant sur son côté. » Un coup d'oeil vers Elsie et sa cosmétique pointilleuse, y compris quand on y voit comme à travers une pelle, lui arrache une grimace atterrée. Alors il reprend aussitôt : « Moi, je les entraîne dans ma cabane du fond des bois et je les... t'as entendu ? » Ari s'enfonce brusquement les talons dans la route. Il mate les couverts, un frottement d'esprit pour faire gronder sa gorge. « Tiens, tiens, se tourne-t-il vers Elsie après un moment. Tu vas peut-être rencontrer quelqu'un qui te ressemble, finalement... Remarque, si on te poignarde, je pourrai dire que c'était pas moi ! » Volontaire, il explose d'un grand rire en reprenant son chemin, l'oreille plus subtilement prêtée aux sons feutrés que la forêt cède en menace. « Katjjjjja... souffle-t-il avec l'intonation d'une invocation. Katjjjjjja... je t'ai amené une poupée-princesse-connasse, viens ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MESSAGES : 217
ARRIVÉE : 18/01/2016
MATRICULE #ST5211


MessageSujet: Re: boue + daim   Mar 9 Fév - 22:17

Je poignarde pas les filles de bourge. moi, je les entraîne dans ma cabane du fond des bois et je les... t'as entendu ? Cette fois, elle commence à flipper. A la vitesse d'une reine du mobile phone, Elsie sort son Iphone 6 et pianote dessus pour prévenir Tori qu'elle ne rentrera sûrement pas en vie. Mieux vaut que sa sœur soit au courant plutôt que de l'apprendre de la bouche d'un des trois seuls policiers de l'île. Elle le range tout aussi vite pour écouter ce qu'Ari semble avoir entendu. Elle, elle n'a rien entendu. Ne serait-il pas en train de se foutre de sa gueule ? Elle s'arrête, se retourne vers Ari et le foudroie du regard. Qu'est-ce qu'il a encore, lui ?  « T'es con, arrête ça ! » qu'elle s'énerve en tapant du pied par terre, complètement terrifiée. Elle a beau savoir que cette histoire de fantôme est une connerie, ça ne la fait pas rire pour autant.  « C'est pas drôle ! Et puis c'est moi que tu traîtes de connasse ? » Elle se baisse pour ramasser une poignée de gravier et sur la route qu'elle lance dans sa direction.  « Va te faire foutre avec tes histoires à la con, ça fait même pas peur ! » ment-elle comme la dernière des petites filles. Et puis soudain une idée des plus stupides germe dans son esprit. Elle laisse retomber son bras le long de son corps et fait mine d'apercevoir quelque chose d'assez poignant pour écarquiller les yeux. Elle désigne un point invisible d'un doigt tremblant, derrière lui, d'un air convainquant. Juste assez pour laisser planer le doute dans l'esprit d'Ari.  « Regarde-ça ! » souffle-t-elle, et il suffit d'une minuscule seconde durant laquelle il détourne le regard pour qu'elle s'élance dans la forêt comme une dératée. Elsie regrette instantanément sa décision, parce qu'elle ne connait rien à cette foutue forêt, cette foutue île, et ne sait même pas quelle direction elle prend.  « A l'aide ! Au meutrier, au voleur ! » crie-t-elle dans l'espoir que quelqu'un viendra lui sauver la vie. Espoir vain, bien sûr, et elle le sait. Mais Elsie tente de sauver sa vie, parce qu'Ari est décidément quelqu'un de trop étrange pour qu'elle puisse avoir confiance en lui. Ses amies lui ont largement répété de ne pas se fier aux habitants de Rivemorte parce qu'on ne pouvait avoir réellement confiance qu'en les gens qui avaient de l'argent. Les autres, on pouvait juste essayer de les corrompre. Aujourd'hui, cela s'avérait vrai. La jeune femme, dans sa course folle, se prit les pieds dans une racine et se vautra de tout son long dans la boue. Trop honteuse, elle n'osa pas se relever, et se mit à crier comme une demeurée en tapant des pieds et des mains. Cette fois, elle en avait franchement assez. Sans doute n'aurait-elle pas du boire autant, à cette soirée. Sans doute n'aurait-elle même pas du y aller du tout, en réalité.

_________________
why is the world broken now?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: boue + daim   

Revenir en haut Aller en bas
 
boue + daim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat de boue
» Boue, marais
» [Décors]Les Tas de Boue de Toxiqua
» Boue Fertile
» Smurglh, le rat, mais pas le daim.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WEEKDAYS OF ASTRONAUTS :: take a modern break :: rp abandonnés-
Sauter vers: