AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

le forum ferme ses portes, merci à ceux qui ont contribué à le faire marcher un petit moment ❤
il sera sûrement recyclé à d'autres fins, si jamais une idée lumineuse me vient héhé!

Partagez | 
 

 orion constellation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


MessageSujet: orion constellation   Lun 8 Fév - 3:17

---- orion ----
une petite citation de ton choix
the sun
prénom ▬ Orion. surnom éventuel ▬ Orion est bien assez court, jusque-là, ici, personne ne lui en a donné un. âge ▬ Vingt-trois étoiles et quelques jours. date et lieu de naissance ▬ Durant une nuit sans lune, dans les eaux égyptiennes, un vingt juillet, c'était les vacances de tes parents. nationalité, langues parlées ▬ Égyptien de naissance, tu es pourtant complétement américain. Tu parles l'anglais comme le français.études, travail ▬ Tu vagues à l'âme sans but. Ni d'études ni de travail. Pour l'instant. classe sociale ▬ Aisée. Mais, ici, tu n'as plus grand chose, quelques sous pour vivre ou survivre. statut civil ▬ Célibataire. orientation sexuelle ▬ Il n'y a que les garçons que tu oses regarder. Souvent de loin. qualités, défauts ▬ Calme, silencieux, surdoué, brisé, souriant, sincère, fidèle, timide, un peu bizarre, rancunier. phobie(s) ▬ L'eau et sa noirceur, étendues telles que la mer ou un lac te feront voir les démons. allergie(s) ▬ Jusque-là, tu n'en as connus aucune. avatar ▬ Bjorn Buckley.
is that your life ? ▬ I. Ciel noir. Puissant et brulant. La lune cachée. La lune brisée. Nuit sans lune. La première fois que t’as ouvert les yeux, c’est ce que t’as vu. Cette nuit sans lune. Si noire, qu’elle t’est restée à tout jamais dans ton cœur, dans ton âme. II. Noir comme ton âme. Comme ton cœur. Un peu. Depuis ce jour. Fameux jour, ou nuit. Peut-être cet entre-deux. Quand le jour se mélange à la nuit. Quand le ciel se transforme en une marrée sanglante. Comme elle. Poupée inarticulée dans tes bras. Elle s’est envolée. Cou brisée, corps meurtrit. Tombée du toit. Tombée pour ne plus se relever. Poupée inarticulée. Petite sœur. III. T’as des étoiles gravées dans le cou. Pour te souvenir d’elle. Pour ton amour pour le ciel. La nuit. Orion. Tes parents avaient-ils deviné ? Que tu aimerais le ciel à ce point-là ? IV. Des études. T’en as commencé. Oh oui. Pas ici, non. C’était, à tes yeux, il y a si longtemps et pourtant, pas tellement. T’étais doué, trop. Un peu surdoué. Vraiment surdoué. Toi, tu t’es toujours vu comme tout le monde. Mais, les autres, les profs, ils savaient. Eux. Mais, elle s’est envolée. Et ta vie aussi. L’astronomie. C’est ce que t’étudiais. Là-bas. Dans un autre monde. Dans un au-delà. V. T’as pas supporté son envol. Alors, tu t’es envolé à ton tour. Sans un mot, sans un regard. Parce que t’aurais presque préféré que ce soit tes parents et pas elle. Alors, t’as juste fermé la porte. Et tu t’es envolé. Jusqu’ici dans cette fin de monde. Là où la pluie pleure pour toi. VI. Ici. T’aimes regarder l’infini de la mer. Comme t’aimes regarder l’infini du ciel. T’as jamais pu voir autant de belles choses là-bas. Mais ici, t’aimes à rester des heures sur la plage à regarder la mer et le ciel. Peu importe la pluie qui tombe sur ton corps, sur ton visage. Parce qu’elle est le symbole, le pourquoi de ta venue. Un peu. Beaucoup. VII. Tu travailles pas vraiment ici. Pas encore. Tu vagues à l’âme, vague à l’air. Un pied par ici, un pied par-là. Et pourtant, t’as jamais osé. Osé franchir cette ligne que t’as fixée dans ta tête. La ligne qui va vers l’université. Parce que t’as soif d’apprendre, soif de recommencer les cours. L’astronomie. Mais, tu n’en aurais ni les moyens, ni la force. Peut-être que si. Peut-être que non. T’en sais rien. Mais, t’as pas osé. VIII. Il t’arrive d’y rester des heures. Comme un con. Là, debout devant cette ligne. Le regard dans le vague. Des heures à hésiter. Des heures à imaginer. IX. Silencieux et calme. T’es du genre un peu bizarre. Peut-être parfois. L’ombre du soleil. Sans un bruit, tu avances. Pas que tu sois très timide. Pas que tu sois réellement bizarre, ou peut-être, un peu. Mais, tu es juste très calme. Profitant du silence ou du bruit que fait la pluie qui tombe. Oui, t’es peut-être réellement bizarre. Mais, toi, tu t’en fiches. De ce que les autres pensent. Parce que t’es toi. Et c’est tout. X. T’es du genre marcheur. Grand marcheur, ni vélo, ni bus. Juste toi et tes pieds. La voiture ? Oui, tu as le permis, mais, tu n’aimes pas conduire. Et, de toute façon, ici. Tu n’en as pas besoin. Non. XI. Y avait qu’elle qui savait. Qu’elle qui te soutenait, qui souriant quand elle te voyait faire. Les regarder, eux. Les garçons. Tu l’as jamais dit à papa ou à maman. Parce que t’étais pas si proche d’eux, non. Y avait qu’elle. Petite sœur. Qui comptait vraiment. A elle, tu pouvais tout lui dire. Elle était un peu ta moitié. Celle qui pouvait tout entendre de ta part. Tes secrets, tes démons. XII. Démons comme cette peur de te noyer. L’eau. La baignade. Ça te hantise. Ça te brûle. Jamais, tu n’as su nager. Jamais tu n’as été capable de faire semblant. Pas un pied, pas un orteil. Tu as si peur de t’enfoncer à tout jamais dans l’étendue noire. Noir de l’abîme du monde. Dévoré par les démons. Peur enfantine devenue adulte. XIII. Mais, t’as aussi tout plein de choses que tu aimes. Tout plein de choses pour sourire. Un peu. Comme Matou. Matou, le chat roux qui se glisse sous ta couette et sur tes genoux. Le regard larmoyant et le ventre un peu trop gros. Mais Matou, tu pourrais pas. T’en passer, l’oublier. Il est un peu comme l’ami indispensable. Celui qui écoute et garde tout. Celui qui ronronne et rassure. Tu l’aimes, lui. Comme les autres. XIV. L’amour. Tu l’as connu, reconnu. Un peu. Pas tellement. Et, il a fini par te briser un peu le cœur. Mais, t’étais si jeune à cette époque, que t’as fini par te relever de cette chute. Pour en trouver une autre. Puis, pour arrêter tout. De chercher, de vouloir. Parce que y a eu sa perte à elle. Et, d’elle, tu t’en ais pas relevé, alors. T’as juste tout laissé tomber. XV. Silencieux dans la nuit. T’admires les étoiles, ciel noir. Orion, constellation. T’aimerais un jour te confondre à la voie lactée. Te faire enlacer dans les bras du ciel.
(♀/♂) nom du lien ▬ écrire ici un petit résumé du lien et du type de personne qui pourrait convenir.
(♀/♂) nom du lien ▬ écrire ici un petit résumé du lien et du type de personne qui pourrait convenir.
(♀/♂) nom du lien ▬ écrire ici un petit résumé du lien et du type de personne qui pourrait convenir.
(♀/♂) nom du lien ▬ écrire ici un petit résumé du lien et du type de personne qui pourrait convenir.
(♀/♂) nom du lien ▬ écrire ici un petit résumé du lien et du type de personne qui pourrait convenir.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


MessageSujet: Re: orion constellation   Lun 8 Fév - 3:17

---- un petit titre ----
une petite citation de ton choix
pseudo ▬ écrire ici le lien qui unit vos personnages.
pseudo ▬ écrire ici le lien qui unit vos personnages.
pseudo ▬ écrire ici le lien qui unit vos personnages.
pseudo ▬ écrire ici le lien qui unit vos personnages.
pseudo ▬ écrire ici le lien qui unit vos personnages.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


MESSAGES : 98
ARRIVÉE : 27/01/2016


MessageSujet: Re: orion constellation   Mar 9 Fév - 0:37

je veux, je peux ? :woo: (au pire j'ai fait une demande de rp qui pourrait peut-être t'intéresser :woo: )
(n'oublie pas de remplir ton profil I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


MessageSujet: Re: orion constellation   Jeu 11 Fév - 17:45

Oh ouiiii tu peux tu peux :brille:

Désolé pour le profil et le retard de réponse ^^ je vais voir si ta demande te rp est encore dispo ou pas !

Pour ton rp est bien pourquoi pas, mais, Orion il est pas étudiant. Après, il aurait pu tout à fait se retrouver à une soirée étudiante oui. Mais, c'est pas non plus un très grand fêtard. Après, ça peu se faire :keur:
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MESSAGES : 98
ARRIVÉE : 27/01/2016


MessageSujet: Re: orion constellation   Ven 12 Fév - 10:28

comme tu le sens :woo: c'est pas trop grave à la limite qu'il ne le soit pas, il reste du groupe the sun, donc ça passe :uuh:
puis il peut avoir fait un sale mélange, même sans avoir bu beaucoup I love you it's up to you, si ça te tente n'hésite pas à créer un téléphone/envoyer un message à theo, et je nous lance le rp à ce moment-là :ceur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


MessageSujet: Re: orion constellation   Ven 12 Fév - 17:42

Okiii :cara:
Je fais ça dans la soirée =D :brille:
Revenir en haut Aller en bas

avatar


MESSAGES : 217
ARRIVÉE : 18/01/2016
MATRICULE #ST5211


MessageSujet: Re: orion constellation   Sam 13 Fév - 13:21

super, ça va être cool :ooh:

_________________
why is the world broken now?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: orion constellation   

Revenir en haut Aller en bas
 
orion constellation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armée très bourrin Orion, Naestra et Arahan
» de l'utilité de jouer orion dans une armée
» Loockeed super constellation
» le réveil d'Orion (3000pts)
» histoire des constellation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WEEKDAYS OF ASTRONAUTS :: take a modern break :: autre-
Sauter vers: